Petit tour chez nos voisins ontariens

C’est sous une météo londonienne le samedi et tropicale le dimanche que nous avons visité la capitale du Canada : Ottawa. Située à environ 3 h 30 de Sherbrooke, nous avons parcouru beaucoup de kilomètres à pied pour ne voir qu’un petit bout de cette immense ville de 2 779 km² (Paris fait 105 km²).

Samedi nous avons visité le ByMarket : grand marché à la fois extérieur et couvert d’Ottawa. On y vend de tout, l’ambiance est très agréable et rappelle un peu l’Europe avec des stands de fruits et légumes, des boulangeries et fromageries appétissantes.

DSC_0461
DSC_0463
DSC_0464

L’après-midi nous avons passé un long moment dans le musée des civilisations. Nous y sommes restés 3 h et n’avons même pas tout vu. Il y avait beaucoup de mariés qui se prenaient en photo dans et autour du musée qui possède une vue imprenable sur la ville.
Nous avons appris dans ce musée que le nom Canada vient en fait de « Kanata » qui signifie village en iroquois. Jacques Cartier l’ayant mal orthographié, ce mot est devenu Canada. Bravo Jacques, on ne te remercie pas !

Le lendemain nous avons visité la colline du Parlement.

DSC_0384
DSC_0380
DSC_0388
DSC_0386
DSC_0390

Le musée des civilisations est ce bâtiment aux toits biscornus sur la droite de la photo.

Le musée des civilisations est ce bâtiment aux toits biscornus sur la droite de la photo.

DSC_0405

De l’autre côté de la rivière (oui au Canada, ceci est une « rivière ») se trouve le Québec avec la ville de Gatineau.

DSC_0399

Impossible de passer à Ottawa sans découvrir le Canal Rideau qui, l’hiver, se transforme en patinoire publique.

DSC_0415
DSC_0421
DSC_0424
DSC_0425
DSC_0427

Rappelons que ce week-end, Ottawa célébrait le Ribfest. Une rue entière du centre-ville était consacrée à ce festival de la côte levée.

DSC_0368
DSC_0356
DSC_0372

Le Ribfest est tolérant. Pour ceux qui ne mangent pas de porc, il y avait aussi du poulet baignant dans la sauce barbecue.

Le Ribfest est tolérant. Pour ceux qui ne mangent pas de porc, il y avait aussi du poulet baignant dans la sauce barbecue.

Nous avons ensuite visité un quartier un peu craignos avant de rejoindre l’île Green et son très grand parc.

DSC_0434
DSC_0435
DSC_0448
DSC_0451
DSC_0438
DSC_0456

"Attention, risque de vieux sur la chaussée"

« Attention, risque de vieux sur la chaussée »

Pis sinon, c’est quand les vacances ?

Dans un mois, jour pour jour, Adrien et moi serons en vacances !

Nous partons dans deux directions opposées puisque lui se dirigera vers Los Angeles afin d’assister à la conférence Sigraff sur l’infographie, l’imagerie assistée par ordinateur et tous les trucs sur lesquels il travaille fort à l’université. Ce ne sera donc pas complètement des vacances pour lui, mais aller à Los Angeles, tout de même, c’est chouette, même si c’est pour l’école !

J’irai, pour ma part, passer deux semaines à La Rochelle où réside mes parents désormais. Je serai donc en France du 20 juillet au 5 août : notez bien les dates si vous voulez venir profiter de la douce région Poitou-Charentes en ma compagnie. Je serai aussi à Nantes aux alentours des 24-25-26 juillet. Ceux qui veulent m’héberger sont les bienvenus ! Hihi !

Autant dire que nous avons hâte de prendre un peu de repos et de changer d’air. Les dernières vacances remontent à Noël. On a eu le temps d’accumuler un peu de fatigue depuis ! Au Québec, la durée minimum légale des vacances est de deux semaines. Ce qui est vraiment très peu. Mais pour contrebalancer cela, les congés maternité, paternité et parentaux sont assez généreux ! En gros, il faut faire des gosses pour être enfin peinard !

Pour ceux que je verrai dans un mois, il me tarde d’être à vos côtés pour manger des Danettes, des lardons, de la baguette et de la Flammenkueche !

 

30477_10150211665890331_2906352_n

Plus loin que le bout de son nez…

Depuis que j’habite au Québec il m’arrive parfois de dire qu’en tant que français, nous sommes plus proches d’un italien ou d’un espagnol que d’un québécois, en termes de culture, mode de vie et habitudes.
C’est ainsi que nous réalisons que nous sommes européens. On se questionne souvent sur ce qu’est l’Europe, quelle est son identité, quel est le sentiment européen, y’en a-t-il un ? Je ne sais pas s’il y a un sentiment européen mais en étant en Amérique du nord, je me sens européenne et je comprends ce que c’est.

Il y a peu, c’est ma nationalité qui s’est trouvée blessée. Je parcourais le blog très intéressant d’une québécoise quand, dans les commentaires, j’ai lu une flopée de remarques agressives et méchantes envers la France et les français. Ces commentaires nous décrivaient comme imbus de nous-mêmes et d’autres étaient violents envers la France. Il est vrai que le français peut sembler arrogant. D’autant plus au Québec où l’accent français a une connotation un peu élitiste ou snob. Il est vrai que nous râlons, que nous exprimons nos opinions et que nous pouvons être chiants parfois. Je ne reviendrai pas là-dessus, j’ai déjà consacré une partie d’un billet à ce sujet ici.

Je me suis sentie mal devant ces propos, j’ai eu envie de réagir, mais par où commencer ? Par quels arguments démontrer que dresser des généralités n’est pas toujours intelligent ? Avec quels mots traduire mon sentiment de blessure à la lecture de ces propos ?

Alors je n’ai rien dit. Parce que commenter sur Internet je le fais rarement. Parce que je n’ai jamais vraiment aimé les débats ni les altercations. Parce que pour moi il n’y a rien à répondre à ces idioties. Et parce qu’au fond je les plains ceux qui n’ont d’autres horizons que la clôture de leur jardin.

.

AAAAAAAAAAaaaaaaaaaahhhhh !!!!

Je n’ai pas trouvé meilleur titre pour illustrer notre dimanche passé à La Ronde, le parc d’attractions de Montréal.

C’est en compagnie de Yoann et Aurélie que nous avons fait le plein d’adrénaline dans ce parc situé à l’entrée de Montréal près du pont Jacques Cartier.

Nous avons été très chanceux avec le temps car il n’y a pas eu une goutte de pluie. Nous qui avions plutôt prévu les jeans et les K-way, nous avons, en fait, crevé de chaud! Le Québec nous avait déjà préparé aux montagnes russes climatiques, ne manquait plus que les véritables montagnes russes.

Et sur cet aspect nous avons été servis ! Un parc avec un grand nombre d’attractions à sensation : enfants en bas âge et mauviettes, s’abstenir. Enfin moi je suis un peu une mauviette mais c’est quand même pas ma faute si j’ai le vertige. D’ailleurs j’ai été courageuse, c’est même Adrien qui l’a dit, je cite : « je pensais que t’allais pas le faire mais tu l’as quand même fait, t’as été courageuse ! » Voilà. C’est facile à dire, pour lui qui reste toujours impassible devant le vide, la vitesse et le risque. Quoi que, je serais assez curieuse de sa réaction planté dans une Smart, rond-point de l’étoile à Paris à 18h30 en semaine, mais là n’est pas la question.

Dans ce parc, il y a moyen de faire :

- des loopings

des loopings

- encore des loopings

encore des loopings

- toujours des loopings

toujours des loopings

- des montagnes russes de 1,2 km de long

des montagnes russes de 1,2 km de long

- c'est le fameux que Adrien a cru que je ferais alors que j'l'ai quand même fait : 110km/h et 52m de chute.

des descentes de 53m à 110km/h

- des petits tours en promène-couillon

des petits tours en promène-couillon

- des têtes crispées

des têtes crispées

- on peut aussi donner la main aux enfants qui ont peur

on peut aussi donner la main aux enfants qui ont peur

- faire des trucs qui montent et qui descendent

faire des trucs qui montent et qui descendent

- et assister à la formule 1, ou presque !

et assister à la formule 1, ou presque !

IMG_5893

Petite déception quant à l’esthétique et l’esprit du parc qui n’ont rien de très originaux. Sans s’attendre à voir Mickey et Jasmine à tous les coins de rue, on aurait bien aimé un peu de féérie et de rêve mais que nenni. Un parc qui souhaite surtout miser sur ses attractions à sensation, vendre des hamburgers et de la poutine!

Des lacs et des sapins, encore !

Le week-end dernier, nous avons parcouru des coins encore méconnus de notre région, à savoir le Mont Sutton et le lac Brome.

La région des Cantons-de-l’Est où nous habitons est connue pour être l’une des plus belles du Québec et je comprends vraiment pourquoi. C’est très vallonné et vert, il y a des lacs, de la montagne, c’est vraiment le Québec comme on l’imagine !

Samedi était organisé le X-trail Asics et notre ami Yoann y participait. Sous une chaleur de plomb et une humidité harassante nous étions en admiration devant les coureurs car même sans rien faire, nous étouffions !

Le joli mont Sutton

Le joli mont Sutton

Le plus haut mont de cette zone culmine à environ 960m. C’est pas le Mont Blanc, mais c’est joli quand même !

Bien sûr, l'hiver cet endroit est consacré aux joies du ski !

Bien sûr, l’hiver cet endroit est consacré aux joies du ski !

L'arrivée de notre Yoann boueux mais heureux !

L’arrivée de notre Yoann boueux mais heureux !

Ensuite nous avons visité le petit village de Sutton. Très typique !

Ensuite nous avons visité le petit village de Sutton. Très typique !


DSC_0319
DSC_0323
Quand je vous dis que la France est partout...

Quand je vous dis que la France est partout…


Nos amis Yoann et Aurélie, les futurs mariés. ;-)

Nos amis Yoann et Aurélie, les futurs mariés. 😉


Le joli lac Brome. L'eau était un peu fraîche encore...

Le joli lac Brome. L’eau était un peu fraîche encore…


DSC_0330
DSC_0334
DSC_0326