C’est quoi ce qu’on entend ?

Cette semaine a lieu la fête du lac des nations à Sherbrooke. Le lac des nations est celui qui se trouve juste en face de chez nous.

En quelques jours, le parc Jacques Cartier, près du lac, s’est littéralement transformé. Une fête foraine s’est installée. Nous entendions des cris à longueur de journée. Durant quelques jours nous avons donc eu l’impression qu’un massacre sanguinaire se produisait à 200 m de chez nous. La fête du lac accueille aussi une compétition d’artificiers. Les feux étaient tous plus beaux les uns que les autres. Le festival a d’ailleurs été inauguré par la société lyonnaise Pyragrid. On a eu le droit à un beau feu bleu, blanc, rouge.

S’agissant des artistes que nous avons eu, il y a eu du lourd : Garou et la Compagnie créole, notamment ! Nous avons aussi vu les cowboys fringants. Il y avait également Hedley, Kaïn, Bernard Adamus et Paul Daraîche notamment.Ce soir, Les Trois Accords vont enflammer la scène principale avec leur tube « J’aime ta grand-mère » que je vous conseille d’écouter. Adrien étant parti à Los Angeles et moi partant en France ce soir, nous manquerons ce groupe.

L’été est bien installé à Sherbrooke et il y flotte un bel air de vacances…

IMG-20130720-00331

Voici le feu du samedi soir sur un thème de Metallica par des artificiers du Nouveau Brunswick.

IMG-20130720-00337

La Compagnie Créole !
(les photos sont prises de mon Blackberry, désolée pour la piètre qualité)

IMG-20130720-00326 IMG-20130720-00332IMG-20130720-00334IMG-20130720-00338IMG-20130720-00335

 » Il fait trop chaud pour travailler  » Minouche et la canicule

Salut les copains, Miaou !

Moi ce pays, ce n’est plus possible ! L’hiver on se caille les coussinets et l’été on ne peut même pas se dorer la pilule sans risquer l’insolation. Franchement, je me demande si je ne préférais pas ma pollution parisienne d’origine.
Quoi qu’il en soit, j’arrête un peu la chasse ces derniers temps. À la météo ils nous ont recommandé de ne pas trop faire d’efforts. Autant vous dire que ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde !

Bah quoi ?

Bah quoi ?

Mon Papa et ma Maman me laissent à l’ombre dans l’appartement toute la journée. Mais ça ne me suffit pas, je préfère la promiscuité d’un placard à coussins pour me rafraîchir.

ZZZZzzzzzZZZZzzzz

ZZZZzzzzzZZZZzzzz

Ou sinon y’a le tancarville comme autre option, le mouvement de bascule qu’il créé me fait un peu penser au plongeoir d’une piscine. J’entendrais presque le clapotis de l’eau !

IMG-20130716-00322

Si j’ai stoppé un peu la chasse ces derniers temps, je n’en arrête pas pour autant mes entraînements intensifs de streching :

IMG-20130629-00309

Streching sur table

 

Et mon préféré : streching sur canapé

Et mon préféré : streching sur canapé

Bonnes vacances les copains !

Koatikeku

Salut !

Samedi 13 juillet, nous sommes allés à Coaticook (prononcer Kouatiquouque) et avons traversé le plus long pont suspendu du monde ! Oui, oui, oui, IN THE WORLD !

Moi qui ait le vertige, j’ai connu des traversées plus sereines, mais honnêtement ça se fait bien ! C’est aussi en traversant ce pont que je me suis dit que jamais au grand jamais je n’aurais le courage de faire du saut à l’élastique. Je ne suis pas comme Adrien qui, un jour, a sauté de 63 m avec autant de décontraction que s’il allait acheter une baguette. Mais là encore, je serais bien tentée de le planter place de l’Étoile à Paris dans une Smart à 18 h, cependant là n’est toujours pas la question.

Coaticook est environ à 30 minutes de Sherbrooke en voiture et est très connue, pour ce pont, mais aussi (surtout) pour sa crème glacée vendue dans tous les supermarchés. Après la traversée du pont à 47 m de haut, il fallait bien un petit remontant.

Le parc de la gorge de Coaticook que nous avons découvert à pied est vraiment très beau. Mais suite à la balade et à la glace, nous étions un peu en manque de lacs et de sapins. C’est tout naturellement que nous sommes allés nous baigner entre Coaticook et Sherbrooke dans une eau étonnamment chaude. Bizarre d’imaginer qu’il y a encore quelques mois cette eau était gelée.

Je fais désormais cesser le suspense car je suis certaine que vous n’avez lu qu’en diagonale ces quelques lignes pour voir si, à tout hasard, je dirais d’où vient le mot Coaticook qui est si étrange. Eh bien, verdict : cela vient de Koatikeku (j’avais quand même laissé un gros indice) qui signifie en Abénaquis : rivière bordée de pins blancs.

Sans plus tarder, les photos ! Qui ont été prises par notre ami Pierre-Yves, très fort en belles photos.

La gorge qui porte bien son nom

La gorge qui porte bien son nom

 

Taoufik et Alice qui posent sur le fameux pont.

Taoufik et Alice qui posent sur le fameux pont.

Pierre-Yves, le non moins fameux photographe et Adrien.

Pierre-Yves, le non moins fameux photographe et Adrien.

IMG_7206

Le Québec, c’est beau !

Le Québec, c’est beau !

IMG_7213
IMG_7217
IMG_7237
IMG_7283
IMG_7306
IMG_7307IMG_7212

Ces moments où on passe pour des cons…

Le week-end dernier nous étions dans un chalet avec des amis d’Adrien. C’était une ambiance très « ma cabane au Canada » avec jeux de société, feu, barbecue, chemin de terre pour accéder et tutti quanti. Nous ne sommes restés qu’une soirée. Le temps de manger des côtes de porc trop cuites et de jouer, notamment, au Trou du Cul. Ce fameux jeu de carte où le 2 est la meilleure carte et où le gagnant est nommé président et le perdant trou du cul. Sauf qu’au Québec on dit trou DE cul ou trou d’cul !

(Avec toutes ces mentions vulgaires, je me demande comment Google va référencer notre blog maintenant, enfin tant pis, j’assume !)

Adrien a joué et a mentionné le mot « trouduc », parce que nous les français, c’est comme ça qu’on dit ! Aussitôt prononcé ce mot, les petits rires de nos amis ont fusé agrémentés de phrases telles que « t’es don’ ben’ drôle toi ! » Ben oui, trouduc quand on ne s’y attend pas, ça peut faire sourire.

Au delà de notre accent qui nous trahit toujours, (parfois, nous avons à peine prononcé le mot  » bonjour  » que les gens devinent d’où nous venons), certaines expressions françaises font bien rire nos amis québécois.

C’est le cas notamment du mot « centime ». Hier j’ai sorti très spontanément « vous avez vu ? L’essence a augmenté de 6 centimes ! » À première vue, rien de bien hilarant. Sauf quand on est québécois. Le mot « centime » a bien fait sourire mes collègues qui, eux, disent « cenne » ou « sou ». Si, en général, nous essayons d’adopter les expressions québécoises, il est clairement difficile de toujours faire attention aux mots employés, avec un peu de fatigue, nous perdons nos réflexes et nous revenons à notre nature de petits français. Nous nous sentons alors un peu gênés, un peu troublés, nous nous excusons presque alors que nous devrions assumer. C’est drôle, c’est notre langue, mais nous avons l’impression de nous tromper comme si nous en parlions une autre !

Parmi les autres expressions qui font bien rire nos cousins d’Outre-Atlantique, on trouve :

– il y a une couille dans le pâté;

– on se fend la poire;

– on fait du shopping;

– du coup;

– et sûrement beaucoup d’autres ! À vous les québécois qui nous lisez, quelles sont nos expressions qui vous font rire ?