Ces moments où on passe pour des cons…

Le week-end dernier nous étions dans un chalet avec des amis d’Adrien. C’était une ambiance très « ma cabane au Canada » avec jeux de société, feu, barbecue, chemin de terre pour accéder et tutti quanti. Nous ne sommes restés qu’une soirée. Le temps de manger des côtes de porc trop cuites et de jouer, notamment, au Trou du Cul. Ce fameux jeu de carte où le 2 est la meilleure carte et où le gagnant est nommé président et le perdant trou du cul. Sauf qu’au Québec on dit trou DE cul ou trou d’cul !

(Avec toutes ces mentions vulgaires, je me demande comment Google va référencer notre blog maintenant, enfin tant pis, j’assume !)

Adrien a joué et a mentionné le mot « trouduc », parce que nous les français, c’est comme ça qu’on dit ! Aussitôt prononcé ce mot, les petits rires de nos amis ont fusé agrémentés de phrases telles que « t’es don’ ben’ drôle toi ! » Ben oui, trouduc quand on ne s’y attend pas, ça peut faire sourire.

Au delà de notre accent qui nous trahit toujours, (parfois, nous avons à peine prononcé le mot  » bonjour  » que les gens devinent d’où nous venons), certaines expressions françaises font bien rire nos amis québécois.

C’est le cas notamment du mot « centime ». Hier j’ai sorti très spontanément « vous avez vu ? L’essence a augmenté de 6 centimes ! » À première vue, rien de bien hilarant. Sauf quand on est québécois. Le mot « centime » a bien fait sourire mes collègues qui, eux, disent « cenne » ou « sou ». Si, en général, nous essayons d’adopter les expressions québécoises, il est clairement difficile de toujours faire attention aux mots employés, avec un peu de fatigue, nous perdons nos réflexes et nous revenons à notre nature de petits français. Nous nous sentons alors un peu gênés, un peu troublés, nous nous excusons presque alors que nous devrions assumer. C’est drôle, c’est notre langue, mais nous avons l’impression de nous tromper comme si nous en parlions une autre !

Parmi les autres expressions qui font bien rire nos cousins d’Outre-Atlantique, on trouve :

– il y a une couille dans le pâté;

– on se fend la poire;

– on fait du shopping;

– du coup;

– et sûrement beaucoup d’autres ! À vous les québécois qui nous lisez, quelles sont nos expressions qui vous font rire ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ces moments où on passe pour des cons… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s