Newport beach, baby !

Samedi prochain je vais courir le relais du lac Memphrémagog. C’est une couse de 117 km que nous faisons à 6 ! J’ai bien hâte de voir ce que ça va donner. Je dois courir 23,2 km pour ma part mais en trois fois, soit environ 8 km à chaque fois avec 2 h 30 de répit entre chaque. Je n’ai jamais fait de relais et je n’ai jamais couru en plusieurs fois avec des pauses entre chaque donc c’est une véritable première expérience.

Cette course se déroule à la fois au Canada et aux États-Unis puisque le lac traverse la frontière. Les canadiens peuvent passer la frontière aisément en montrant simplement leur passeport. Les européens doivent procéder à plus de démarches. Je me suis donc rendue à la frontière samedi dernier pour vérifier que tout était bien en règle afin de ne pas être recalée au premier checkpoint de la course.

La frontière n’est vraiment pas loin de Sherbrooke alors nous avons juste fait l’aller-retour. Le douanier américain était très aimable, il nous a même parlé français mais il a dit qu’il fallait que nous passions vraiment la frontière, alors il nous a envoyé boire une « cup of coffee » à Newport, le premier bled venu ! J’ai donc immédiatement blagué en appelant ce bled  » Newport Beach  » en référence à la série télévisée que je n’ai jamais regardée, j’ai juste de la mémoire pour les choses inutiles.

Arrivés à Newport Beach, on s’imaginait déjà devoir manger un hamburger de chez Mac Do ou un sandwich au pepperoni rose fluo ou au jambon façon babine de chien comme seuls les américains savent les faire. Mais que nenni ! Dans le supermarché de Newport, nous avons trouvé un BAR À SALADES ! Oui, oui, en Amérique, un véritable bar à salades avec des CRUDITÉS ! On s’est donc servi généreusement en concombres, tomates cerises, roquette (oui, oui avez bien lu roquette), salade de pâtes et piémontaise. Et c’est là que le bas blesse. Car une fois assis dehors, près du lac (Newport Beach porte bien son nom), à l’arrière du supermarché, on a découvert notre erreur. Les salades de pâtes et la piémontaise étaient assaisonnées de sauces toutes plus étranges les unes que les autres. C’est bien simple, Adrien en bon gourmet avait pris de la vinaigrette au vinaigre de framboise qui avait goût de Teisseire framboise et mes pâtes étaient enrobées d’une sauce gélatineuse au goût de Coca… ou un truc sucré et caramélisé en tout cas.

Bref, ça nous a pas coûté cher du tout mais c’était dégueu.

Alors merci Newport, merci le lobby du sucre.

Pour contrecarrer cette malheureuse expérience, Adrien a quand même vite fait remonter le curseur de la bonne humeur au moment de retourner en territoire canadien. Il arrête la voiture devant la fenêtre du douanier, il donne nos passeports, le douanier pose les questions habituelles et à celle de savoir où nous sommes allés aux États-Unis, Adrien répond direct :  » À Newport Beach !  »

Magnifique.

Le douanier a bien ri et moi aussi.

Quand on vous dit que c'était pas bon...

Quand on vous dit que c’était pas bon…


L'objet du crime.

L’objet du crime.


Newport beach, donc.

Newport beach, donc.


IMG_6356

Publicités

4 réflexions au sujet de « Newport beach, baby ! »

    • Merci Solène, on va tâcher de bien courir ! J’imagine très bien qu’aux États-Unis on peut bien manger. L’article est évidemment à prendre au millième degré. La roquette de Newport était fort goûtue, d’ailleurs ! J’ai vraiment apprécié le concept du bar à salade dans le supermarché. Bon, sauf les sauces toutes faites, en effet ! Note pour moi-même : ne plus faire confiance aux sauces toutes faites, aux États-Unis comme ailleurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s