Minouche – les nouvelles venues du froid

Salut les copains,

cette année, j’ai comme l’impression que mon Papa et ma Maman me font des blagues. Le matin quand ils m’ouvrent la porte pour sortir, il fait tellement froid que je les soupçonne d’avoir installé un congélateur géant sur la terrasse. Autant vous dire que cette année l’hiver a commencé tôt. J’me crois déjà en février, alors qu’on n’a même pas passé Noël…

Résultat des courses, je ne fais que dormir et manger. Bonjour la culotte de cheval que je vais me traîner le printemps prochain. Les souris vont se moquer de moi quand je vais retourner à la chasse.

Non mais regardez ça, je ne ressemble plus à rien, vue de dos.

Non mais regardez ça, je ne ressemble plus à rien, vue de dos.

Comme mon activité principale consiste à ronfler, j’essaie de varier les plaisirs.

Dormir sur le tapis de bain. J'aime entendre le clapotis de l'eau quand mes humains de colocs prennent leur douche.

Dormir sur le tapis de bain. J’aime entendre le clapotis de l’eau quand mes humains de colocs prennent leur douche.

J'aime bien rester au fond du placard pour hiberner aussi. Mais mon Papa vient toujours me déranger.

J’aime bien rester au fond du placard pour hiberner aussi. Mais mon Papa vient toujours me déranger.

Et puis surtout, j'aime regarder ce machin blanc qui tombe du ciel sans arrêt. Des fois ça tombe toute la journée. J'ai un peu peur...

Et puis surtout, j’aime regarder ce machin blanc qui tombe du ciel sans arrêt. Des fois ça tombe toute la journée. J’ai un peu peur…

Quoi qu’il en soit, moi pour Noël je vais me faire dorloter par des copains de mon Papa et ma Maman car ils s’en vont en France et perso, j’étais pas trop d’accord pour reprendre l’avion. J’ai besoin de m’y préparer psychologiquement.

Joyeux Noël les copains ! Sur ce, je vais me resservir en croquettes !

Et pour rigoler un peu, voici une vidéo de ma réaction quand on m’ouvre la porte ces derniers temps.

Publicités

C’est quoi le sport national ?

D’aucuns disent qu’au Québec il y a deux sujets de conversation principaux : la météo et le hockey. Pour la météo, je pense que vous l’aviez compris. Quant au hockey, nous ne nous y étions pas encore intéressés plus que ça. Et ce, pour de multiples raisons. Premièrement, l’année dernière, il y avait une grève patronale au sein de la ligue nationale, ce qui a stoppé tous les matches. Difficile, donc, de s’y intéresser. Deuxièmement, dans un pays où l’hiver semble parfois assez rude, venir se geler à la patinoire pour voir des joueurs de hockey s’amuser sur de la glace, ça peut sembler un peu too much. En vrai il ne fait pas froid dans les arénas (lieu où on joue au hockey) donc cette raison s’est avérée purement spéculative. Troisièmement, si le monde du hockey souhaite que les femmes s’y intéressent, il va falloir faire un petit effort sur le glamour de la tenue. Non parce que c’est loin d’être sexy un joueur de hockey une fois engoncé dans ses couches et protections. D’ailleurs le pire c’est le goal. Il paraît tout gros, tout fort avec ses renforts sur les jambes mais quand il enlève son casque il ressemble à un être difforme à la tête ridiculement petite.

Passés ces préjugés honteux, l’envie de voir un match en vrai nous titillait un peu. Ce fût chose faite dimanche grâce à la gentillesse d’un ami qui avait des places en rab’. Heureusement qu’il était là d’ailleurs, ça nous a permis de comprendre les règles du jeu.

Le match opposait le Phoenix de Sherbrooke à l’Armada de Blainville-Boisbriand, toutes deux dans la ligue junior. Pour mettre les choses dans leur contexte, le Phoenix de Sherbrooke n’est pas l’équipe du siècle. C’est un club tout neuf, on va leur laisser le temps de se perfectionner. Au terme d’un jeu largement maîtrisé par l’Armada (faut dire aussi, avec un nom pareil), Sherbrooke s’est inclinée 1 à 3. Si les 4 premières minutes furent très encourageantes pour Sherbrooke, les 56 autres furent largement dominées par Blainville-Boisbriand. (Oui donc tu auras compris qu’un match dure 60 minutes)

Pour ce qui est de l’ambiance, on se croirait un peu au stade de foot, les gens hurlent sur l’arbitre, boivent de la bière, aiment quand les joueurs se battent et prononcent des farandoles de jurons. À cela s’ajoute le côté un peu Amérique du nord qui vise à, sans cesse, « entertainer » le public : distribution de cadeaux, tirage au sort pour faire gagner de l’argent, des pizzas, du poulet rôti, pubs bruyantes sur écrans géants, moment cucu où la caméra fixe un couple qui doit s’embrasser devant tout le monde pour gagner des chips (:o), etc. etc.

Ça nous a bien plu tout de même, c’est impressionnant de voir ces gros bonhommes patiner à toute vitesse en avant, en arrière, sur le côté, freiner d’un coup sec, se rentrer dedans violemment le tout, sans se plaindre. Le truc aussi qui m’a vraiment impressionnée c’est leur façon de se lancer sur la glace pour remplacer quelqu’un. Ils sautent par dessus la barrière et hop ils atterrissent sur la glace, les deux pieds en même temps avec leur bâton, prêts à jouer. Non mais sérieux ? Déjà enjamber une barrière à pieds joints sans patins, faut pas se louper, mais alors avec des patins et 50 kg de matos sur le dos, chapeau ! Non, je dis chapeau !

Le palais des sports Léopold Drolet aka. le centre Bell de Sherbrooke.

Le palais des sports Léopold Drolet aka. le centre Bell de Sherbrooke.

IMG-20131208-00078

Donc nous, on était les bleus ce qui nous a permis de recycler notre vieille expression "allez les bleus!" Malheureusement pour le "et un et deux et trois zéro" on pouvait repasser.

Donc nous, on était les bleus ce qui nous a permis de recycler notre vieille expression « allez les bleus! » Malheureusement pour le « et un et deux et trois zéro » on pouvait repasser.

IMG-20131208-00080
IMG-20131208-00081

La mascotte Onyx qui était à se tordre de rire quand elle remuait les fesses.

La mascotte Onyx qui était à se tordre de rire quand elle remuait les fesses.

C’est quand les vacances ?

Bientôt les vacances de Noël !

Adrien et moi partons en France durant la nuit du 20 au 21 décembre. Il rentrera à Sherbrooke le 20 janvier et moi le 7 janvier. Ce sont donc, respectivement, un mois et deux semaines de vacances qui nous attendent. L’occasion de revoir notre famille, nos amis et notre entourage qui nous manquent beaucoup ! (À peu près autant que le Coteaux-du-layon, le champagne, les lardons, les Danettes, le fromage à 3 euros, l’entrecôte, la sauce au beurre blanc, les cuisses de grenouille, le kouign-aman, la flammenkueche et une bonne pizza sur pâte fine. Voilà c’est à peu près tout, sans exagérer !)

Si ce n’est pas encore vraiment Noël, on a eu un vrai temps de fêtes de fin d’année la semaine dernière avec neige et froid qui pique.

Voici quelques photos de notre tour du lac gelé en attendant les vacances !

DSC_0316
DSC_0322
DSC_0329

Comme vous pouvez le constater, Adrien se laisse pousser les cheveux. Il a tenté de me convaincre en me disant que grâce à cela il pourrait ressembler à Gaspard Ulliel. Je n'ai pas eu de difficultés à me laisser convaincre. <3

Comme vous pouvez le constater, Adrien se laisse pousser les cheveux. Il a tenté de me convaincre en me disant que grâce à cela il pourrait ressembler à Gaspard Ulliel. Je n’ai pas eu de difficultés à me laisser convaincre. ❤

DSC_0333 (2)